Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 15:50

Dieu sait que je vous ai toujours défendu, à tout le moins sur le plan formel, et on me l'a reproché, souvent.

Naguère, votre verbe était haut, fort et précis.

Il servait un fond, que je ne partageais pas la plupart du temps, mais qui avait le mérite d'exister.

Vous avez décidé lors de notre rentrée solennelle du barreau de Paris de ne pas faire dans le lyrisme.

La Callas décidait d’interpréter du Michel Sardou.

C'était un choix acceptable, surtout s'il y avait un message derrière. Peut-être celui de l'espoir, de la conquête de l'avenir...

Tel n'as pas été le cas, Madame, et c'est ceux d'entre nous, qui ont peur, souvent de manière irraisonnée, que nous entendons néanmoins, qui vous ont applaudis.

Était-ce vraiment votre rôle que de contribuer, de manière approximative ce qui ne vous ressemble pas d'habitude, à cette réaction ?

Pourquoi cette guerre, que nous avons ressentie, avec votre collègue de Bercy, qui lui comme je l'ai déjà écrit nous a parler de conquête et d'avenir?

N'êtes-vous pas dans le même gouvernement ? Madame, je partage avec certains le raisonnement qu'on ne tire pas sur une ambulance en panne mais qu'on la répare.

Oui, nous sommes en panne, et partout dans le judiciaire.

Il n'y a plus de moyens financiers, et les moyens humains tendent à disparaître.

Très peu de juristes veulent maintenant devenir magistrats, les peintures s'écaillent dans les salles d'audience et les bureaux, il n'y a plus de papier pour imprimer les décisions, et de toute façon plus d'enveloppe pour les envoyer.

Le seul tribunal de France qui n'adresse pas les jugements aux avocats, qui pourtant, mais peut être beaucoup ne savent pas ce que cela veut dire, représentent leurs clients est l'un des plus grands, le prudhomme de Paris, simplement parce que l'on n’a pas les moyens de le faire.

Nous en sommes, et cela se dégrade de jour en jour, à un délai minimal de 33 mois à la section encadrement du prud'homme de Nanterre et à 35 mois aux chambres sociales de la cour d'appel de Paris...

Vous connaissez l'article 6.1 de la convention des droits de l'homme.

Devons-nous, comme dans certains barreaux circulariser les assignations conte l'agent judiciaire de l'état ?

Dans ce domaine, après plusieurs mois de concertation et deux rapports, vos solutions seraient le renforcement de la position du défenseur syndical et la formation des conseillers prud'homaux...est-ce bien raisonnable ?

Alors que nous avez-vous dit ce vendredi 12 Décembre 2014 ?

Vous nous avez entretenus de votre justice du 21ème siècle qui se veut plus proche des citoyens.

Nous sommes pour, mais qu'elles sont les propositions concrètes ?

Portalis : le nouveau système informatique, la médiation, ou la réforme du droit des obligations, oui bien sûr.

La grande loi sur le secret professionnel n'est pas une priorité semble-t-il et on recherche un "véhicule parlementaire", pas une ambulance espère-t-on.

L’aide juridictionnelle maintenant, ce sont toujours les mêmes chiffres, toujours aussi peu d'ingénierie fiscale, comptable, et financière, et toujours aussi peu de solution alors que beaucoup de nos confrères n'en peuvent mais.

Enfin, le sujet : l'avocat en entreprise. Celui qui fâche et qui entretient les peurs. Vous ne les avez pas calmées, vous les avez entretenues.

Est-ce vraiment un conflit Paris/Province, judiciaire/juridique comme vous nous l'avez dit ?

Je ne le crois pas.

Je suis essentiellement judiciaire, je travaille seul, je suis né en province et pourtant comme beaucoup de mes confrères, moi j'y crois.

C'est un choix philosophique, proactif, celui de la conquête, du risque peut-être, mais de l'avenir.

Pourquoi, vous Madame, n'êtes-vous pas de ce côté ?

Pourquoi nous faire croire qu'il y aurait un risque systémique et qu'on ne pourrait pas identifier l'avocat en entreprise alors que c'est tout simple: il serait salarié.

Aujourd'hui de la fusion d’il y a 20 ans il reste 300 avocats salariés qui n'ont déjà pas de clientèle personnelle et qui ne plaident quasiment pas.

Madame, vous avez cité in fine, une de vos phrases préférées: " la nécessité appelle la volonté " .

Madame avec l'immense admiration et le respect que j'ai pour votre courage, nous ne sommes plus dans la nécessité en ce jour, mais dans l'urgence.

Alors revenez parmi nous et agissez...

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Témoignage de retour d'affection rapide


Coucou ici. Moi c'est Chantal , je vais être bref avec vous a propos d'un retour affectif, j'ai pris beaucoup de contacte et de mail sur des forums , youtube et autres mais rien, grâce a une amie qui m'as remis le contacte d'un maitre marabout appeler Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE j'ai eu une totale satisfaction avec lui, mon homme est revenue avec moi et est toujours avec moi a l'instant T. Ceux qui veulent un bon retour affectif et qui aimerais réellement faire revenir leur bien aimée veuillez contacter le Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE

Email : gambadadjogbe@gmail.com

Site web : www.rapideretourdaffection.com

Site web : www.rapideretourdaffection.com

Téléphone : 002 299 567 7726
Répondre
C
Témoignage de retour d'affection rapide


Coucou ici. Moi c'est Chantal , je vais être bref avec vous a propos d'un retour affectif, j'ai pris beaucoup de contacte et de mail sur des forums , youtube et autres mais rien, grâce a une amie qui m'as remis le contacte d'un maitre marabout appeler Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE j'ai eu une totale satisfaction avec lui, mon homme est revenue avec moi et est toujours avec moi a l'instant T. Ceux qui veulent un bon retour affectif et qui aimerais réellement faire revenir leur bien aimée veuillez contacter le Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE

Email : gambadadjogbe@gmail.com

Site web : www.rapideretourdaffection.com

Site web : www.rapideretourdaffection.com

Téléphone : 002 299 567 7726
Répondre

  • : Xavier Chiloux, avocat à la Cour. Candidat au Bâtonnat 2022. 01 84 85 13 40
  • : Ancien membre du Conseil National des Barreaux (2015-2017). Ancien membre du conseil de l'ordre de Paris (2012-2014). Vice-Président de la Cnbf depuis 2011. Candidat au Bâtonnat 2022.
  • Contact

Notes et Anecdotes

     
"Lorsqu'un juge adopte une solution, c'est bien souvent que la décision inverse lui paraît impossible à rédiger, pas davantage..." François SUREAU: "Le Chemin des Morts"

 

D'un salarié licencié: "Maitre j'ai bien envie de leur mettre un coup de fusil dans les rotules, croyez vous que cela pourra m'handicaper au Prud'hommes..."
"Non, Monsieur, je ne le crois pas, j'en suis sûr."   
   
Citation d'Emile Pollak : Personnellement, je n'ai jamais perdu de procès, mes clients parfois... peut être...

 

Contactez-moi !

N'hésitez pas à m'adresser un mail pour me soumettre vos idées à chiloux@aol.com ou xavierchiloux@gmail.com

Je suis aussi à votre écoute, vous pouvez m'appeler, votre avis m'interesse !

Facebook et Twitter

@xavierchiloux