Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 16:27

 

Lors de la prochaine assemblée générale du conseil national des barreaux, les 3 et 4 mars 2017, nous allons envisager la suppression du port de la toque, le chapeau traditionnel et anachronique des avocats pour ceux qui l’ignoreraient, dans le costume d'audience de la profession d'avocat.

Nous savons très bien ce qui se cache derrière cela, et  nous ne pourrons en aucune façon aborder le sujet, sans discuter, et traiter la question du port du voile avec la robe d'avocat.

Il n'y a plus aujourd'hui que quelques porteurs de cette toque, et il convient pour une fois, dans nos raisonnements hexagonaux, de voir l'intérêt de la majorité et non pas celui d'une minorité.

Si je me suis toujours élevé contre ce type d’argumentation, particulièrement pernicieux à la longue, vous me permettrez néanmoins, un peu de nostalgie, sur le temps, et les usages qui passent.

J'ai écrit quelques nouvelles, qui seront peut-être publiées, si cela intéresse quelqu'un, et si un éditeur souhaite tenter l'aventure.

Je vous en livre une en avant-première dont le nom est : « Le Toqué ».

J'ai volontairement changé le nom de celui que nous connaissons bien au barreau de Paris mais si, par grâce, il acceptait que je mentionne sa véritable identité, je le ferai avec plaisir.

 

Dans notre profession, celle d'avocat, nous avons quelques usages, dont certains sûrement désuets, issus de traditions séculaires.

Qui ne s'interroge sur la justification du port de la robe, sur son épitoge herminée en province, et noire à Paris, et sur ces formules de politesse, qui souvent veulent dire le contraire : « Veuillez me croire votre bien dévoué… »

Les gravures de Daumier nous montrent quelques plaideurs arpentant la salle des pas perdus, robes en mouvement et surtout, ce qui ne laisse pas de surprendre les générations actuelles, porteur d'un chapeau appelé toque.

Dans d'autres siècles, ce chapeau retourné permettait de recueillir au palais, le courrier que les confrères, et les tribunaux vous adressaient, avant que la poste, puis internet viennent mettre en péril cette tradition.

Quoi qu'il en soit, et peut-être encore pour un temps, chaque avocat dispose d’une case pour son courrier, au palais, avec un numéro que nous appelons… toque.

Parmi les bientôt 30 000 avocats parisiens que nous sommes, il n'y en a plus vraiment beaucoup qui portent encore ce petit chapeau.

La légende dit qu'il serait encore trois ou quatre ; personnellement, je n'en connais qu'un.

Son surnom bien évidemment n'a pas été trop difficile à trouver : le Toqué.

Cela ne s'invente pas, celui-ci s'appelle Pierre de France, et arbore toujours, sur son costume les insignes de l'officier parachutiste de réserve qu'il a été.

Il a une autre particularité, qui peut avoir une incidence sur la suite de ce récit, à savoir qu'il a une fâcheuse tendance à chuinté, c'est-à-dire à parler avec une voix nasillarde placée en haut du nez.

On rapporte, mais en fait il aurait été beaucoup plus simple que je l'interroge un jour sur cette histoire, qu'il aurait juré sur le lit de mort de son père, avocat, de respecter scrupuleusement tous les usages de la profession, et donc le port de la toque.

Une des difficultés majeures est que presque plus personne ne sait comment l'on porte cette toque, et quelles en sont les obligations.

Il faut pour cela se plonger dans des grimoires du siècle d'avant le siècle d'avant, pour tenter d’y comprendre quelque chose.

Cela n'est pas aussi simple, et sans entrer dans les détails, je crois me rappeler de ce que Pierre m'a dit, que l'on se couvre et que l’on se découvre, un peu à contre-courant de ce que la politesse coutumière devrait nous enseigner.

Ainsi, mais peut-être d'ailleurs est-ce le contraire, l'avocat se découvre lorsque le tribunal monte, comme on le dit chez nous, à savoir rentre dans la salle d'audience, mais ne doit pas le faire lorsqu'il plaide, n'oubliant pas de se découvrir immédiatement à la fin de la plaidoirie, ce qui d'ailleurs peut donner une indication sur la fin de celle-ci.

Il y a quelques années, Pierre de France devait plaider devant un tribunal de province, Carpentras je crois, une magnifique affaire de bornage, et de mur mitoyen qui portait, de ce fait, sur 3 francs 6 sous.

Le voyage en train fut d'autant plus agréable que Pierre partagea celui-ci avec un confrère, et pu ainsi lui narrer les anecdotes dont il n'est pas avare.

« Ben mon vieux, je ne sais pas si tu te rappelles de ce confrère que l'on croisait quasiment chaque jour au palais, ben figure-toi qu'il vient de casser sa pipe… »

Je vous assure qu'en prenant une voix nasillarde, le rendu est meilleur.

Mon Pierre descend donc du train, tout guilleret, il faut dire qu'il est toujours assez agréable de plaider en province, de rencontrer de nouveaux confrères, de nouveaux lieux, et d'autre façon de rendre la justice.

Il arrive au Tribunal, et comme il respecte tous les usages, il n'oublie pas d'aller se présenter au Bâtonnier local, se mettant ainsi sous son égide déontologique, et morale.

Le déjeuner, aux alentours du palais de justice, fut excellent et c’est le ventre rempli, et l'esprit clair, que Pierre de France se prépare à en découdre, et à faire triompher les intérêts de son client ; le muret de séparation des propriétés n'a qu'à bien se tenir, il vit ses dernières heures.

Il entre au Tribunal, et découvre la salle d'audience solennelle, et magnifiquement décorée, qui sera le théâtre de ses exploits, et de son éloquence.

Il ne manque pas une nouvelle fois de se présenter à tous les confrères « Pierre de France, Paris ».

Si, si, c'est beaucoup mieux avec une voix un peu nasillarde.

Il est 14h00, la salle, remplie de confrères et de quelques justiciables un peu intimidés, bruisse des dernières histoires du palais.

Un coup martelé assez fort sur la porte : « La Cour ».

Les bruits s'arrêtent immédiatement et, dans un seul mouvement, tout le monde se lève pour accueillir les magistrats.

Pierre de France, en première ligne, comme toujours, se place quasiment au garde-à- vous.

Le président procède à l'appel des affaires venant pour plaider ce jour et, comme c'est l'usage dans presque tous les tribunaux de France, sauf celui de Nice, il donne la priorité à l'avocat de l'extérieur, ce qui permet donc à Pierre de plaider en premier, sa magnifique affaire de bornage.

 

« Maître de France, vous avez la parole »

« Monsieur le président j’ai l’honneur, le privilège et l'avantage de me présenter devant vous pour la défense des intérêts des consorts… »

Si le lecteur a conservé un minimum d'intérêt, à ce stade, il ne lui aura pas échappé, qu’au moment de commencer sa plaidoirie, Pierre de France s'est donc couvert, plaçant sa toque sur son chef.

Ce geste, plus que le début ampoulé de sa plaidoirie, provoque immédiatement l'interruption de sa plaidoirie par le président de céans.

« Maître, j'exige que vous vous enleviez votre toque. »

« Monsieur le président, il n'est pas dans les usages séculaires du port de la toque, d'enlever celle-ci lorsque l’on plaide. »

« Maître, c'est un outrage, j'exige que vous vous découvriez, immédiatement »

« Monsieur le président je n'en ferai rien ce ne sont pas les usages de la profession. »

« Puisque c'est comme cela Maître de France, je renvoie votre dossier à deux mois afin que vous puissiez méditer sur le respect dû au Tribunal.

« Mais Monsieur le président… »

« Disposez maître et laisser nous traiter les affaires courantes. »

Tout dépité, mon Pierre se retrouve avec sa plaidoirie rentrée… le muret survivra encore quelques semaines.

« Ben mon vieux, le voyage de retour ne fut pas particulièrement gai »

Je n'insiste pas sur la voix… vous avez compris.

 

Quelques jours plus tard, mon ami Pierre reçût une lettre, curieuse, qui s'apparentait plus d'ailleurs à une invitation à la remise d'une médaille, bleue ou rouge, qu'à autre chose.

Dans l'enveloppe se trouvait un bristol ainsi rédigé.

« Maitre Pierre de France.

Le Tribunal de Carpentras entendra votre plaidoirie sur renvoi, le mercredi 12 Novembre à 18h00 précises. »

À l'heure de la communication électronique, de la quasi absence de relation, de ce fait, entre les avocats et les magistrats, cette convocation totalement inédite, en outre à une heure particulièrement inusuelle pour plaider, ne manqua pas de perturber notre ami avocat.

Toutes ses démarches auprès du greffe de Carpentras afin d'obtenir des informations complémentaires restèrent vaines.

Cette fois-ci, le voyage en train fut beaucoup moins agréable, et c'est avec une certaine boule au ventre que Pierre se dirigea vers le palais.

En cette époque, la nuit était déjà tombée et comme dans la plupart des villes de province, la foule ne se pressait pas dans les rues.

Tout ceci était peu engageant, et les études latines de Pierre, l'encourageait, comme un bon Romain devant tant de présages néfastes, à peut-être envisager… un repli stratégique.

Tout à coup cependant, dans ces ténèbres tristes, une lueur d'espoir apparue.

Au bout de la rue, ce fut d'abord une lumière diaphane puis, plus Pierre s'approchait, et plus cela ressemblait à un éclairage…étrange néanmoins…

L'escalier monumental du Tribunal était agrémenté, sur chaque volée de marches, d'une bougie qui donnait de ce fait, au bâtiment, un côté un tant soit peu suranné.

Pierre n’osait pas vraiment porter son regard plus haut, à tout le moins pas tout de suite.

Tout en haut des marches, l'ensemble des magistrats du ressort, le président aux milliers d’eux, un peu détaché en avant cependant, portaient leurs robes de cérémonie, leur chapeaux judiciaires que l'on n’appelle pas toques mais mortiers chez les magistrats, et enfin des gants blancs.

La montée de Pierre tout en haut de ses marches fut assez longue.

Il s'arrêta quelques marches en dessous du président.

« Maître de France, nous avons vérifié les ouvrages de référence, et nous tenions à vous présenter nos plus plates excuses quant à nos remarques de la précédente audience.

Vous vous êtes conformés scrupuleusement à vos règles déontologiques, et c'est pourquoi le Tribunal a décidé de vous recevoir, solennellement et en tenue d'apparat, afin d'écouter votre plaidoirie.

Nous aurons aussi le plaisir par la suite de vous recevoir à l'occasion d'un diner. »

L'histoire ne retiendra pas la plaidoirie de Pierre de France concernant ce problème majeur de voisinage, mais il remarquera néanmoins la joie et la fierté du plaideur.

« Ben mon vieux, je peux te dire que le mur y est passé… »

Si, si, je vous assure c'est beaucoup mieux avec cette petite voix nasillarde.

Partager cet article
Repost0

commentaires

corine 19/12/2018 20:04

Je me nomme corine âgée de 32 ans j'habite dans le 59139 wattignies . J'étais en relation avec mon homme il y a de cela 4 ans et tout allait bien entre nous deux puis à cause d'une autre femme il s'est séparé de moi depuis plus de 5 mois . J'avais pris par tout les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! je n'ai fais que gaspiller mes sous.Mais par la grâce de dieu l'une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d'un ... nommé ishaou au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j'avais des doutes et ne savais m'engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation elle insiste a ce que j'aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.c'est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s'excusant et jusqu'à aujourd'hui et me suggéré a ce qu'on se marie le plus tot possible.je ne me plein même pas et nous nous aimons plus d'avantage. La bonne nouvelle est que actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n'arrive pas a y Croire a mes yeux qu'il existe encore des personnes aussi terrible , sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c'est un miracle. Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s'est fait en moins d'une semaines.(pour tous vos petit problème de rupture amoureuses ou de divorce ,maladie ,la chance , les problèmes liés a votre personnes d'une manière, les maux de ventre, problème d'enfants, problème de blocage, attirance clientèle, problème du travail ou d'une autres) Vous pouvez le contacter sur: son adresse émail : maitreishaou@hotmail.com ou appelé le directement sur whatsapp numéro téléphone 00229 97 03 76 69 son site internet: www.grand-maitre-ishaou-13.webself.net

Bossou 25/04/2018 11:15

Je suis le grand maître marabout de retour affectif rapide et retour affectif entre lesbiennes et pour les femmes stériles Pour le retour immédiat de l’être aimer.
Prenez contact avec moi pour tout votre besoin
Je suis aussi formidable dans le domaine de porte feuille magique et jeux LOTO
Avez-vous un problème de mariage?
Avez-vous des problèmes avec la justice?
Avez-vous des problèmes avec votre patron?
Vous vous sentez menacer par votre entourage?
Vous gaspillez de l'argent sans faire de réalisation?
Vous avez des problèmes pour accoucher?
Vous avez des problèmes pour être enceinte?
Vous vous posez des questions sur les fausses couches?
Vous voudriez connaitre votre avenir?
Vous ne satisfassiez pas votre conjoint(e).
Voudriez-vous que la chance vous souri aux jeux et au boulot ?
Votre patron vient de vous renvoyez du boulot ??
Votre copain (e) vient de vous quitter ??
Vous ne vous sentez pas aimez pas les autres ?
Vous cherchez un bon boulot..
J’ai fait 20 ans d’expérience
Réussir la ou les autres ont échouées et 100% de résultats sans fin a tout vos souci

CONTACT MAITRE BOSSOU
Tel ou whatsapp : +229 64 04 44 23
E-mail personnel : papa.vaudou01@outlook.fr
https://mediummarabout.wixsite.com/retour-affectif
https://sorciermedium01.wixsite.com/medium-marabour
VIDEO temoignage: https://youtu.be/fhuFXuzyz_4

Sylvie 26/02/2018 16:52

Je veux que tout le monde entier connaisse un grand homme appelé Mr SANTOS, il a la solution parfaite aux problèmes relationnels et matrimoniaux. La raison principale pour laquelle je suis allé chez Mr SANTOS était de trouver une solution afin de faire revenir mon mari. Ces derniers temps, j'ai lu quelques témoignages sur internet que certaines personnes ont écrit sur le Mr SANTOS, certaint ont même fait des témoignages vidéos sur ce Mr. J'étais si contente de voir ce chose et j'ai décidé de le contacter. il a fait un travail parfait en jetant un charme d'amour sur mon mari qui l'a fait revenir à moi et implorer le pardon. Je n'arrêterai pas de publier son nom à cause du bon travail qu'il m'a fait. Je vais laisser son contact pour l'utilité de ceux qui ont besoin de son aide. Vous devriez le contacter par courriel pour tout vos problème de Retour Affectif : Contact@marabout-vaudou-occulte.com ou appelez directement le : +229 97-45-85-00. Vous pouvez aussi visiter ces siteweb et blogs un peut partout dans le monde


Contact Maître SANTOS :
SiteWeb : https://www.rituel-de-retour-affectif-rapide.com
SiteWeb : https://www.marabout-vaudou-occulte.com
SiteWeb : https://www.richesse-rapide.wixsite.com/devenir-riche
SiteWeb : https://www.retour-affectif-ex.wixsite.com/marabout-vaudou
SiteWeb : http://www.sorcier-vaudou.onlc.be
Blog : http://www.magieretouraffectif.unblog.fr
E-Mail : Contact@marabout-vaudou-occulte.com
Tél Bénin :(+229) 97-45-85-00 (Joignable aussi sur Whatsapp)
Tél France : (+33) 6-44-66-66-02

micaj 23/01/2018 10:31

Témoignage d'un Consultant financier

J'informe toutes personne ayant des projets et besoin d'aide d'un investisseur pour financer son projet de contacter, Mr Adio BOURAIMA, il est un Consultant financier des investisseurs, c'est lui qui a financé mon projet immobilier de 4.000.000€ ; dans un commun accord lord d'une réunion. Mr Adio BOURAIMA à l'ambition légitime d'investir dans tous secteurs prometteurs tels que :
- L'énergie Renouvelable
- L'import-export
- Le tourisme
- L'immobilier (les Ephads et autres)
- Le transport...
-Agro Alimentaire
En effet, il recherche des personnes sérieux pour investir.
Si vous avez besoin d'aide de financement pour vos projets.
Si vous êtes intéressé et sérieux.
Écrivez-lui par mail : adiobouraima01@gmail.com
Voici son adresse E-mail :adiobouraima01@gmail.com
Sincèrement merci

Maître SANTOS 18/01/2018 14:33

PORTE MONNAIE MAGIQUE VAUDOU A HAUTE PUISSANCE
Le porte feuille magnetisé qui attire l’argent de 2.000.000CFA à
4000000FCFA par jour.Attire beaucoup d’argent Toujours pleins de
billets de Banque Rends tres celebre et riche ° Rends prospere et tres
puissant Est sans totems et sans sacrifices Protege contre le
gaspillage d’argent ° N’est pas un pacte a signaler , ni alliance avec
le diable . La technique du porte feuille pour attirer de l’abondance
dans sa vie avec la loi de l’attraction. Ce qui attire l’argent c’est
d’être compatible avec la vibration de l’abondance et de la
prospérité. Cet exercice simple et amusant vous permet de vous aligner
avec une conscience de l’abondance. Réalisez enfin tous vos désirs
dans le domaine financier et commercial grâce à notre portefeuille
Magnétique Magique aussi appelé en Afrique « Porte monnaie Magique ».
Cet portefeuille sorti d’un Seau des Génies fera office d’une part de
bouclier protecteur très éfficace contre la perte d’argent et le
Talisman qu’il contient vous attirera abondance et prospérité tel
qu’un aimant magnétique Cet portefeuille destiné à remplacer dans
votre porte monnaie actuel, une quantité de somme et est livré avec un
mode d’emploi .Pour activer il vous faut des talismans et les paroles
mystiques selon chaque domaine à dynamiser comme (finance, commerce,
jeux de hasard, etc…). Dimensions : 9 x 12 cm. Une fois que ce
portefeuille sera en votre possession elle sera capable de multiplier
la somme qui sera dedans fois(x) 7 (si vous mettez 10000FCFA ou 100$
ou 500€ pendant une jour). Il n’ya qu’une seule puissance qui peut
activer la bourse de magie PORTE MONNAIE MAGIQUE et la puissance est
d’invocation de génie du Porte Monnaie Magique




CONTACT:

SiteWeb I : https://www.marabout-vaudou-occulte.com

SiteWeb II : https://www.rituel-de-retour-affectif-rapide.com

E-Mail : Contact@marabout-vaudou-occulte.com

Tél Bénin :(+229) 97-45-85-00 (Joignable aussi sur Whatsapp)

Tél France : (+33) 6-44-66-66-02 (Joignable aussi sur Whatsapp)

  • : Xavier Chiloux, avocat à la Cour. Candidat au Bâtonnat 2022. 01 84 85 13 40
  • : Ancien membre du Conseil National des Barreaux (2015-2017). Ancien membre du conseil de l'ordre de Paris (2012-2014). Vice-Président de la Cnbf depuis 2011. Candidat au Bâtonnat 2022.
  • Contact

Notes et Anecdotes

     
"Lorsqu'un juge adopte une solution, c'est bien souvent que la décision inverse lui paraît impossible à rédiger, pas davantage..." François SUREAU: "Le Chemin des Morts"

 

D'un salarié licencié: "Maitre j'ai bien envie de leur mettre un coup de fusil dans les rotules, croyez vous que cela pourra m'handicaper au Prud'hommes..."
"Non, Monsieur, je ne le crois pas, j'en suis sûr."   
   
Citation d'Emile Pollak : Personnellement, je n'ai jamais perdu de procès, mes clients parfois... peut être...

 

Contactez-moi !

N'hésitez pas à m'adresser un mail pour me soumettre vos idées à chiloux@aol.com ou xavierchiloux@gmail.com

Je suis aussi à votre écoute, vous pouvez m'appeler, votre avis m'interesse !

Facebook et Twitter

@xavierchiloux