Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 16:57

Doit-on vraiment se réjouir d'un effet d'aubaine, que tous les avocats en droit social ont vécu un jour ou l'autre, devant les prud'hommes ?

Convoqué ce jour à 13:00 devant les prud'hommes de Paris, placé en huitième position sur 12, mon confrère est présent, mon client aussi, et plus inattendu, le conseil des prud'hommes est au complet et à l’heure…

L'appel des causes débute, et au bout de moins de 10 minutes l'on s'aperçoit qu'il n'y a qu'une affaire retenue et complète… La nôtre !

Résultats : fin des plaidoiries à 13:45.

S'il est vrai que cela peut paraître réjouissant, tant la perspective de perdre encore une nouvelle après-midi aux prud'hommes m'enthousiasmait assez peu, cela s'avère aussi particulièrement désolant puisque 11 affaires n'ont pas été plaidées et que 11 autre affaires n'ont pu profiter de ces places, étant en outre précisé que les 11 affaires non plaidées du jour vont repartir dans le circuit bloquant une nouvelle fois 11 nouvelles autre places !

Ceci est totalement improductif, archaïque, et fleure le XIXe siècle de Courteline.

Comme le suggère depuis plusieurs mois l’ARPP (http://www.arpp-prudhomal.com)  il convient vraiment de se diriger vers une procédure de mise en état écrite que non seulement la raison impose mais aussi l'environnement procédural des autres matières et la mise en état numérique afférente.

Ne nous leurrons pas nous sommes les derniers dinosaures et il ne s'agit que d'une question de temps : un an, deux ans, cinq ans ?

Ceci est totalement inéluctable alors pourquoi pas dès à présent ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

  • : Xavier Chiloux, avocat à la Cour. Candidat au Bâtonnat 2022. 01 84 85 13 40
  • : Ancien membre du Conseil National des Barreaux (2015-2017). Ancien membre du conseil de l'ordre de Paris (2012-2014). Vice-Président de la Cnbf depuis 2011. Candidat au Bâtonnat 2022.
  • Contact

Notes et Anecdotes

     
"Lorsqu'un juge adopte une solution, c'est bien souvent que la décision inverse lui paraît impossible à rédiger, pas davantage..." François SUREAU: "Le Chemin des Morts"

 

D'un salarié licencié: "Maitre j'ai bien envie de leur mettre un coup de fusil dans les rotules, croyez vous que cela pourra m'handicaper au Prud'hommes..."
"Non, Monsieur, je ne le crois pas, j'en suis sûr."   
   
Citation d'Emile Pollak : Personnellement, je n'ai jamais perdu de procès, mes clients parfois... peut être...

 

Contactez-moi !

N'hésitez pas à m'adresser un mail pour me soumettre vos idées à chiloux@aol.com ou xavierchiloux@gmail.com

Je suis aussi à votre écoute, vous pouvez m'appeler, votre avis m'interesse !

Facebook et Twitter

@xavierchiloux