Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Xavier Chiloux - Avocat à la Cour - Candidat au Bâtonnat 2022

Ancien membre du Conseil National des Barreaux (2015-2017) - Ancien membre du conseil de l'ordre de Paris (2012-2014) - Vice-Président de la Cnbf depuis 2011 - Candidat au Bâtonnat 2022

Jacques

Publié le 31 Décembre 2014 par xavierchiloux

Vous voyez, mon cher Jacques, même en ces circonstances, et malgré vos demandes insistantes, je n'arriverai pas à vous tutoyer.

Il faut dire que vous avez été mon premier patron, le seul d'ailleurs.

Vous nous avez quitté, en cette veille de Noël, pourtant encore bien jeune et alors que nous avions tellement de choses à nous dire.

Peut-être pas d'ailleurs, tant parfois les mots peuvent atténuer la qualité des sentiments et le respect mutuel, à tout le moins j'aime à le croire, que l'on se porte.

Comme le dit une chanson, les mots ne sont pas vraiment nécessaires.

Quel honneur et quelle chance, que l'on souhaite à tous ceux qui débutent, d’avoir pu commencer dans cette profession à vos côtés et à ceux de votre père, mon âme sœur malgré les années d'écart.

Tous, autant que nous étions, vous nous avez appris le métier, la plaidoirie, et quelques tournures de phrases que nous conservons encore.

Vous nous avez surtout enseigné, ce qui je crois se perd aujourd’hui, que la pression externe, celle des clients, des horaires, des magistrats, était suffisante pour qu'on n'y ajoute pas une pression interne inutile.

Et puis surtout, toujours et encore, du détachement, de l'humour, et de la bonne humeur qui n'empêchaient jamais, un professionnalisme de tous les instants.

Enfin, votre générosité, mon cher Jacques, et des endroits où vous nous receviez, et dont les noms resteront associés à vous et à votre famille : « La Ville aux Clercs » ou « Les Contamines Montjoie ».

« Quand j'avais 30 ans, c'était vraiment une bonne année… »

Des personnes comme vous, on en rencontre 3 ou 4 dans sa vie et malheureusement je viens d'en perdre une.

Votre humanisme, votre culture, votre foi, nous permettaient toutes les discussions dont les religieuses, vous protestant, moi catholique, n'étaient pas les moindres.

Je partageais votre espérance en une vie éternelle et en un après.

Je vous envie un peu, cher Jacques Valluis, car aujourd'hui… Vous savez…

Commenter cet article
C
Témoignage de retour d'affection rapide<br /> <br /> <br /> Coucou ici. Moi c'est Chantal , je vais être bref avec vous a propos d'un retour affectif, j'ai pris beaucoup de contacte et de mail sur des forums , youtube et autres mais rien, grâce a une amie qui m'as remis le contacte d'un maitre marabout appeler Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE j'ai eu une totale satisfaction avec lui, mon homme est revenue avec moi et est toujours avec moi a l'instant T. Ceux qui veulent un bon retour affectif et qui aimerais réellement faire revenir leur bien aimée veuillez contacter le Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE <br /> <br /> Email : gambadadjogbe@gmail.com <br /> <br /> Site web : www.rapideretourdaffection.com <br /> <br /> Site web : www.rapideretourdaffection.com <br /> <br /> Téléphone : 002 299 567 7726
Répondre
C
Témoignage de retour d'affection rapide<br /> <br /> <br /> Coucou ici. Moi c'est Chantal , je vais être bref avec vous a propos d'un retour affectif, j'ai pris beaucoup de contacte et de mail sur des forums , youtube et autres mais rien, grâce a une amie qui m'as remis le contacte d'un maitre marabout appeler Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE j'ai eu une totale satisfaction avec lui, mon homme est revenue avec moi et est toujours avec moi a l'instant T. Ceux qui veulent un bon retour affectif et qui aimerais réellement faire revenir leur bien aimée veuillez contacter le Maitre spirituel GAMBADA DJOGBE <br /> <br /> Email : gambadadjogbe@gmail.com <br /> <br /> Site web : www.rapideretourdaffection.com <br /> <br /> Site web : www.rapideretourdaffection.com <br /> <br /> Téléphone : 002 299 567 7726
Répondre
O
Je viens aujourd'hui 03 mars 2017 d'apprendre le décès de maître Valluis. Les larmes coulaient et coulent encore ! je savais qu'il était malade mais j'espérais encore pour lui. Il a été pour moi d'un grand secours, toujours courtois, aimable, raffiné dans sa pensée. Avec des R.V invraisemblables le matin très tôt ou le soir. C'était lui... j'ai appris en 25 ans à le connaître. Je m'associe à la peine de son épouse (qui pêchait... à la campagne et lui payait les factures à Vendôme, nous avons souvent éclaté de rire à ce sujet... Je pense à ses filles à ses petits-enfants... Pourquoi de tels hommes partent si vite ? J'ai de la peine beaucoup de peine. Au revoir Cher Ami, j'ai eu beaucoup de chance de vous connaître.<br /> Nous nous retrouverons j'en suis sûre un jour...avec la grâce de Dieu.<br /> Nicole ODIC
Répondre
H
Je voulais contacter Maître Valluis, prendre de ses nouvelles. Et j'apprends ce que je ne pouvais imaginer.<br /> Je suis profonfément attristée. Je pensais qu'il avait la chance de jouir d'une retraite bien méritée. Je ne le savais pas malade. C'était un homme de scène et chacune de ses représentations valaient le respect.<br /> J'espère qu'il s'en est allé en douceur, bien entouré.<br /> Au revoir et à bientôt car chacun notre tour.
Répondre
L
Mon cher Xavier, je viens d'apprendre ce soir seulement la disparition de Jacques. Que de souvenirs soudain.... Lui aussi a été pour moi mon seul et premier Patron dans cette profession d'avocat. Oui la Vallée blanche sera toujours dans ma mémoire et plus encore, comme pour toi.
Répondre